ZIMMERLI : Transmetteurs de pression Labom série PASCAL CV4 avec membrane dorée pour applications à hydrogène

CV4 mit Labom H2 Siegel
H2 vergoldete Membran im Anschnitt

ZIMMERLI : Transmetteurs de pression Labom série PASCAL CV4 avec membrane dorée pour applications à hydrogène

C'est avec plaisir que nous vous présentons ici un peu plus en détail cette gamme de produits de notre partenaire de longue date Labom.

PERMÉATION DE L'HYDROGÈNE PAR L'ACIER INOXYDABLE

La molécule d'hydrogène se décompose en atomes d'hydrogène à la surface des métaux.

Ceux-ci peuvent se diffuser à travers les métaux. L'hydrogène se déplace à travers les espaces tétraédriques et octaédriques du réseau métallique. De l'autre côté, les molécules se réunissent à nouveau. L'ensemble du processus est appelé perméation.
La vitesse de perméation dépend de la température, de la pression et du matériau. 

PERTINENCE POUR LA MESURE DE PRESSION

Les séparateurs ont une fine membrane métallique du côté du processus.
La pression est transmise au capteur par la membrane et un liquide de remplissage, généralement de l'huile. Si l'hydrogène traverse la membrane, il se dissout dans l'huile.
Si la saturation est dépassée, l'hydrogène perle lors de la décompression et entraîne des erreurs de mesure comme le décalage du zéro.

SOLUTION

Selon les conditions du processus, il est possible d'utiliser un séparateur avec une membrane, même interne (pour la série Ci4), en acier inoxydable résistant à l'hydrogène ou une membrane plaquée or.

Notre partenaire Labom s'est penché scientifiquement sur l'effet de la perméation et a développé un outil de calcul de la perméation de l'hydrogène et de la dissolution de l'hydrogène dans l'huile du séparateur.

Pour cela, nous avons besoin d'informations de la part de l'exploitant de l'installation concernant la température, la pression et la proportion d'hydrogène. Cela permet de calculer quelle serait la durée de vie de l'appareil pour différentes configurations. La température est notamment déterminante à cet égard, car il existe une forte dépendance à la température - c'est pourquoi Labom a particulièrement tenu compte de cet aspect dans la formule de calcul selon l'approche d'Arrhenius. L'ensemble de ces résultats permet de calculer la durée de vie.

Nous pouvons jouer avec cela : Une membrane en acier inoxydable suffit-elle pour obtenir, par exemple, une durée de vie de dix ans ?

Ou avons-nous besoin d'un revêtement en or et si oui, quelle épaisseur de revêtement est logique ?

C'est avec plaisir que nous et notre partenaire Labom mettrons à votre disposition notre expertise dans le domaine de l'hydrogène et nous nous réjouissons de votre prise de contact.

Autres articles

News

ZIMMERLI mbar régulateur de pression

Les régulateurs basse pression pour l'inertage et la superposition de gaz protecteur de la société ZIMMERLI MESSTECHNIK AG régulent la pression de manière autonome, avec une grande précision et sans énergie auxiliaire. Outre...

En savoir plus...

Leave Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *